En direct du Paddock :  

L'EQUIRANDO 2006. Pour les Photos, Cliquez   ICI

   

AJC Nature

Accédez directement à AJC Nature (lotions et plantes médicinales pour chevaux) en cliquant  ICI

Pathologies équines

Fermer Intro : la vie du cheval

Fermer Chroniques

Fermer Aiguës

Fermer Comportementales

Fermer Cutanées

Fermer Respiratoires

Fermer Le Parasitisme intestinal

Les Reportages

Fermer Nos amis les plantes

Fermer Les reportages

Fermer Equibio ... Info

Fermer Ils portent nos couleurs

Newsletter de l'écurie
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
264 Abonnés
Recherche



Rejoignez l'écurie !

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 179 membres


Connectés :

( personne )
Le Sondage du Box
NOUVEAU : A quelle maladie votre cheval a été confronté ?
 
Locomotrice (Articulaire, os)
Musculaire (entorses, claquage, ...)
Digestive (coliques, infections...)
Respiratoire
Cutanée (dermite, gale, teigne...)
Allergique
Nerveuse (colique, stress,...)
parasitaires (vers, ...)
Pied (fourbure, fourchette)
Autres
Résultats
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Chroniques - L'Ostéochondrose

L’OSTHEOCHONDROSE (ou DYSCHONDROPLASIE)


L’ostéochondrose est une affection du cartilage au moment de la croissance du poulain qui va perturber l’édification du squelette lors de son ossification. L’affection est chronique et les symptômes peuvent n’apparaître que bien plus tard après le début de l’affection. L’ostéochondrose est la plus répandue des « maladies orthopédiques de développement » et peut toucher plus de 30% des produits d’un élevage.

Chez  le poulain, les symptômes (boiterie) apparaissent rarement avant l’âge de 1 an et se déclare dans les articulations des membres. C’est vers l’âge de 2 à 3 ans, lors de la mise au travail, que le poulain commence véritablement à développer les symptômes de l’ostéochondrose (dégénérescence des articulations, arthrose) avec apparition des boiteries et des déformations des membranes synoviales (tares molles tels les molettes et vessigons).


L’ostéochondrose, c’est quoi ?

L’ostéochondrose est une affection qui empêche au cartilage de se minéraliser ou de dégénérer. Il s’en suit un épaississement anarchique du cartilage articulaire en plusieurs points de l’articulation. Comme le cartilage s’accroît  par ailleurs normalement, ces « excroissances » de cartilages viennent à nécroser et à se fissurer.

Ce sont ces fissurations qui entraînent une inflammation articulaire avec les douleurs qui s’ensuivent. On notera alors une raideur du membre et une boiterie. Si de nouveaux traumatismes touchent le poulain, les dommages articulaires progresseront ainsi que les douleurs qui y sont associées.

L’arthroscopie reste actuellement la meilleure solution pour avoir un diagnostique fiable (l’examen radiologique pouvant ne pas identifier clairement une ostéochondrose). Cependant au niveau de la recherche et pour effectuer des tests plus fins, les laboratoires utilisent la technique de résonance magnétique et des tests de biologie moléculaire.


D’où vient cette affection ?

 Plusieurs facteurs peuvent être responsables de l’ostéochondrose :

- Un apport trop important ou une carence en oligo-éléments et sels minéraux durant les 4 à 6 premiers mois de la vie du poulain et en particulier le calcium, le phosphore, le cuivre et/ou le zinc.

- Des traumatismes comme un travail inadapté pour un poulain sur un sol particulièrement dur ou à l’inverse, un manque d’exercice chez un poulain qui vit enfermé dans un box.

- Une croissance trop rapide du poulain associé à un fort poids corporel.

- Une prédisposition génétique.


La prévention

- Tout d’abord donnez au poulain une nourriture saine et équilibrée, en ce basant si nécessaire sur des tables alimentaires. Faire bien attention à aux besoins protéiques du poulain.

- Ne pas doubler les rations du poulain (provoquant une croissance et une prise de poids trop rapide).

- Apporter au poulain des doses raisonnées et calculées de cuivre et de zinc. Il ne sert à rien par contre d’en donner spécifiquement à la mère car ces deux oligo-éléments ne se retrouvent pas dans le lait maternel.

- Respectez les besoins en phosphore et en calcium du poulain. En principe, il faut donner dans l’alimentation du poulain deux fois plus de calcium que de phosphore.

- Attention aussi à ne pas sur-nourrir la jument gestante. Les juments ayant reçu un apport important en « énergie » par le biais de grains et en l’absence de fourrage semblent produire plus de poulains souffrant d’ostéochondrose.

- En cas de doute sur l’alimentation du poulain, n’hésitez pas à faire appel à votre vétérinaire.


Date de création : 06/06/2007 @ 15:17
Dernière modification : 06/06/2007 @ 15:17
Catégorie : Chroniques
Page lue 12755 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^