En direct du Paddock :  Non, un cheval ça ne se mange pas !   
AJC Nature

Accédez directement à AJC Nature (lotions et plantes médicinales pour chevaux) en cliquant  ICI

Pathologies équines

Fermer Intro : la vie du cheval

Fermer Chroniques

Fermer Aiguës

Fermer Comportementales

Fermer Cutanées

Fermer Respiratoires

Fermer Le Parasitisme intestinal

Les Reportages

Fermer Nos amis les plantes

Fermer Les reportages

Fermer Equibio ... Info

Fermer Ils portent nos couleurs

Newsletter de l'écurie
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
264 Abonnés
Recherche



Rejoignez l'écurie !

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 179 membres


Connectés :

( personne )
Le Sondage du Box
NOUVEAU : A quelle maladie votre cheval a été confronté ?
 
Locomotrice (Articulaire, os)
Musculaire (entorses, claquage, ...)
Digestive (coliques, infections...)
Respiratoire
Cutanée (dermite, gale, teigne...)
Allergique
Nerveuse (colique, stress,...)
parasitaires (vers, ...)
Pied (fourbure, fourchette)
Autres
Résultats
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

ortie.jpgNos amis les plantes - L'ortie

L'ortie

Urtica dioica

 

Famille: Urticacées

Noms vernaculaires: Grande ortie - Ortie dioïque -Ortie brûlante - Ortie piquante

L’ortie est une plante vivace entièrement couverte de poils piquants et irritants (dits urticants) de 0,50 à 1,50 m de haut.

            

Le produit que contiennent les poils urticants de l'ortie est riche en acide formique, ce qui procure cette désagréable sensation de démangeaison et de brûlure.mad

 

La tige ligneuse, (qui est de même nature que le bois) quadrangulaire est aussi parcourue de poils irritants comme ceux de la feuille.

Ses fleurs, sont dépourvues de pétales, mais possèdent deux sépales.

L'ortie est une plante dioïque, ce qui veut dire que les fleurs mâles et femelles sont portées par des pieds ou plants différents.

 

 

Ses différentes utilisations :

 

 

-culinaires :tongue
Ses jeunes pousses étaient autrefois accommodées comme les épinards, elles donnent aussi de très bonnes soupes. En cuisine, elle permet la préparation de sauces, gelée, moutarde ....

  

 

-horticulture :
En horticulture biologique, l'ortie riche en sels minéraux et oligo-éléments, est utilisée en purin (macération, filtration) qui est efficace en activateur de croissance et aussi, contre les insectes du genre des pucerons comme répulsif.

  

 

-médicales :
Toutes les parties de l'ortie (semences, feuilles en été, racines en septembre) peuvent être utiles en médecine. Ses propriétés, sont très diverses, anti-inflammatoire, antihémoragique, diurétique, dépurative, stimulante. Ses utilisations, peuvent être à usage interne et externe, en flagellation contre les rhumatismes (pas de commentaires !), en
lotion pour les frictions du cuir chevelu et contre la chute des cheveux.... en infusion ou décoction contre les maladies de peau, la jaunisse, les règles abondantes, l'urticaire, les hémorragies, l'anémie.....

  

 

-Pour les animaux :
L'ortie est aussi appréciée par de nombreux insectes butineurs, certains y pondent et s'y développent également, comme par exemple le vulcain et le paon du jour, qui sont de superbes papillons diurnes. D'autres s'en servent de garde-manger, comme les coccinelles (avec les pucerons) ou les oiseaux insectivores ( mésange ....). Enfin n'oublions pas les herbivores (cervidés, bétail) qui puisent dans l'ortie de nombreuses vitamines.

Les parties utilisées sont les feuilles ( + parties aériennes) pour leur action reminéralisante et diurétique.

En effet, elles contiennent essentiellement des acides formique et acétique, des minéraux (calcium, chlore, magnésium, manganèse, potassium, soufre, zinc, et tout particulièrement du fer et du silicium), des vitamines (notamment B2, B5, B9, C, et provitamine A), certaines substances organiques (acétylcholine et histamine), et une très forte teneur en chlorophylle.

 

 

Ses propriétés :

- Diurétique et dépurative

- Reminéralisante et reconstituante

- Antirhumatismale et antigoutteuse (élimination de l’acide urique)

 

Indications :

- Asthénies (grande fatigue), convalescences, déminéralisation

 - Stimulant général des fonctions d’élimination en facilitant le drainage des déchets et des toxines de l’organisme

- Anémie, artériosclérose

   - Arthrose

- Goutte, cheveux et ongles fragiles et cassants ou chute des cheveux

 

Moralité : L’ortie a un large spectre d’actions. Nos amis les chevaux ne s’y trompent pas et en raffolent quand elle est sèche car elle ne pique plus. Par sa richesse, elle remet rapidement sur pieds des chevaux anémiés ou fatigués. Elle draine les toxines de l’organisme et assainit l’intérieur du corps et ça se voit à l’extérieur : beauté du poil, cheval tonique …cool

 

Le dosage moyen est de 50 g d’ortie séchée par jour. Eviter les abus. Par contre, une petite cure de 15 jours est salutaire.


Date de création : 04/08/2005 @ 20:58
Dernière modification : 23/06/2008 @ 18:09
Catégorie : Nos amis les plantes
Page lue 12372 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^